Quel électorat pour quel média ?

Vendredi 4 Avril 2014  par Gérald Andrieu et Laureline Dupont

(…) Canal + ? « Une chaîne de bobos » ! France Inter ? C’est « radio Bolcho » ! Aucun doute, Marine Le Pen est totalement raccord avec ses électeurs. Les téléspectateurs du Grand Journal ne comptent dans leurs rangs que deux minusculissimes pourcents de votants FN aux dernières municipales ! Et les sympathisants frontistes sont tout aussi peu nombreux à s’arrêter sur la fréquence de la chaîne reine de Radio France… Voilà un des nombreux enseignements de notre sondage Marianne – Ifop sur les « habitudes médias » des participants au scrutin de mars dernier (téléchargeable dans son intégralité en fin d’article). Pour chaque électorat il y a donc des médias chéris, des médias honnis et, a contrario, chaque média peut compter sur sa « clientèle » politique bénie. Du moins, « les supports écrits sont plus segmentant politiquement que les radios ou les télés », précise Jérôme Fourquet, directeur du département Opinion de l’Ifop.(…)

Source : Marianne

Publié dans Analyses et débats | Marqué avec , , , | Commentaires fermés

Audiences TV : les élections municipales 2014 peu suivies sur TF1, France 2 et France 3

C’est « TF1″ qui remporte la bataille des audiences avec le deuxième tour des élections municipales dimanche 30 mars. « France 2″ et « France 3″ s’en sortent bien.

Les élections municipales ont rassemblé 4.9 millions de téléspectateurs et 19,5%de part d’audience sur TF1, dimanche 30 mars.

Sur France 2, la soirée politique a réuni 3.8 millions de téléspectateurs, soit 10,8% de part d’audience
De son côté, France 3 a attiré plus 3 millions de téléspectateurs, soit 8,7% du public.

Source : RTL.fr

Publié dans Actualité | Marqué avec , , , , , | Commentaires fermés

Municipales : Le CSA met en garde quatre radios sur le temps de parole

Le CSA  a mis en garde Europe 1, France Info, Radio classique et RTL pour « des déséquilibres persistants » dans les temps de parole pendant la campagne municipal.. Pour les six semaines précédant le premier tour de scrutin (entre le 10 février et le 21 mars), « le Conseil a noté que les déséquilibres constatés lors des relevés intermédiaires ont pour la plupart été corrigés », a souligné le CSA dans un communiqué.  »Toutefois, des déséquilibres persistants sur plusieurs radios généralistes ont été constatés et le Conseil a formulé des mises en garde à Europe 1, France Info, Radio Classique et RTL », a-t-il ajouté. Selon les relevés du CSA au niveau national, Europe 1 a ainsi consacré 41,89 % du temps de parole au parti socialiste contre 20,80 % à l’UMP, France Info 45,05 % au parti socialiste et 26,87 % à l’UMP, Radio Classique 32,35 % au Front national ou RTL 22,56 % à Europe Ecologie-Les Verts et 22,56 % au Parti de gauche. Par ailleurs, le Conseil a adressé une mise en garde à la chaîne d’information en continu i-Télé, qui a rediffusé une émission politique dans la nuit de vendredi à samedi, pour non-respect de la période de réserve  »applicable à compter de la veille du scrutin à zéro heure ».

Source : CBNews - par Frédéric Roy

voir aussi : RadioTraque

Publié dans Non classé | Commentaires fermés

Face aux rumeurs, les médias misent sur le décodage

AFP – Publié le 10/03/2014

Habitants du 9-3 déplacés dans les campagnes, des millions d’euros de mobilier national détruit par Valérie Trierweiler ou l’éternel retour de la vignette auto: face aux rumeurs, manipulations et fausses informations qui se multiplient, les médias, comme Le Monde et RTL  développent des rubriques de décodage. (…)
Source : Le Point

Publié dans Non classé | Marqué avec , , , | Commentaires fermés

Municipales 2014 : Bernard Tapie interviewera les candidats marseillais

L'ancien président de l'Olympique de Marseille, Bernard Tapie, le 15 novembre 2013 (Archives). Crédit : AFP / BORIS HORVAT

Par , | Publié le 09/03/2014 à 17h44

Dans « Tapie se met à table avec… », diffusé sur laprovence-tv.com, l’homme d’affaires et patron du quotidien marseillais va interviewer les candidats aux municipales de la cité phocéenne.

Bernard Tapie va interviewer les candidats aux municipales à Marseille à partir du 12 mars sur laprovence-tv.com, a annoncé dimanche 9 mars le quotidien La Provence. « Leur jeunesse, leur parcours, leurs passions, leurs valeurs. 52 min d’intimité pour tout savoir sur l’homme qui se cache derrière le candidat », annonce sur une pleine page La Provence. Cette émission, nommée « Tapie se met à table avec… » et animée par Bernard Tapie se déroulera les 12, 13, 14 et 15 mars à 20h45.

Source : La Provence

Publié dans Non classé | Marqué avec , , | Commentaires fermés

Faut-il supprimer les vœux politiques?

Par , Directrice exécutive de l’Ecole de journalisme de Sciences Po et productrice à Radio France

Les vœux télévisés du président de la République, et plus généralement les vœux des politiques sont-ils un rituel désuet?

Les voeux 2014 de François Hollande

Un rituel désuet

Mardi 31 décembre, à l’heure où les Français ouvrent les premières huitres, retentissait l’hymne national simultanément sur TF1, France 2, France 3, M6 et les chaînes d’information en continu. Et l’on vît apparaître le chef de l’Etat pour ses vœux aux Français. Solennel comme il se doit, debout face à la caméra, photo du palais présidentiel orné des drapeaux français et européen en arrière plan, François Hollande a « plaisanté ses meilleurs vœux », comme le titre le Canard Enchaîné… Et durant 10 minutes, il a débité, tambour battant, ses vérités pour 2014.

(…)

Faut-il supprimer ce rituel?

Et pourquoi pas puisqu’il n’est qu’artifice? Il en est de même pour les vœux des politiques. Qu’il s’agisse des vœux de NKM aux parisiens, de ceux d’Anne Hidalgo, de ceux d’Hervé Morin, de Jean-Louis Borloo, d’Harlem Désir, le florilège est accablant.

Et ce n’est pas mieux sur Twitter si l’on s’en tient aux fautes d’orthographe des vœux sur Twitter de Valérie Treirweiller, François Lamy ou de Frédéric Lefevbre. Signalons que François Hollande a renoué avec les réseaux sociaux en 2014. Il a réactivé son compte Twitter ainsi que son compte Facebook, tous deux en sommeil depuis le 18 mai 2012, pour souhaiter de joyeuses fêtes de Noël, puis annoncer le retour du père Georges. Une volonté sans doute de miser sur une communication directe et de montrer que les élites ne sont pas tant que cela « débordées par le numérique », comme l’affirmait un article du monde.

Supprimons surtout les artifices de la communication politique et/ou rendons les rituels moins inutiles! Le temps de l’allocution télévisée « à la papa » a vécu. Une communication moderne exige que les femmes et les hommes politiques acceptent de répondre à de vraies questions. Voyons si François Hollande sera capable, le 14 janvier, de dépoussiérer le rituel de la conférence de presse en lui donnant les attributs d’un vrai débat public digne d’une démocratie moderne.

Source : Huffington Post

Publié dans Non classé | Marqué avec , , , , | Commentaires fermés

La télévision, miroir déformant de la politique

Parce que la télévision reste le média dominant, c’est surtout à travers elle que les Français perçoivent la vie politique. L’image qu’elle leur en donne est-elle fidèle ou déformée ? Valorisante ou avilissante ? Cela dépend d’abord de la nature des programmes, qu’il s’agisse de journaux télévisés, de plateaux de discussion « sérieuse » ou d’émissions de divertissement. C’est à ces dernières qu’est consacré, pour l’essentiel, cet ouvrage, La politique sur un plateau, de deux sociologues, Pierre Leroux et Philippe Riutort, spécialistes de la communication politique. Malgré quelques obscurités de style et de vocabulaire qui rendent la lecture parfois difficile, on y trouve une analyse très pertinente des relations complexes entre le monde du petit écran et celui de la politique.(…)

Source : Les Echos

Publié dans Analyses et débats | Marqué avec , , | Commentaires fermés

Le FN se met «en mouvement permanent»

CR. Michel Euler / AP

La victoire de Brignoles dope le Front national, bien décidé à ne pas laisser retomber le soufflé. Avant la séquence électorale des mois de mars et mai prochains (municipales, puis européennes) sur laquelle il fonde beaucoup d’espoirs, le FN doit préparer sa convention du 7 novembre qui marquera le vrai lancement de sa campagne. Ce sera d’ailleurs le premier temps fort du parti, durant lequel l’ensemble des candidats investis têtes de liste en France seront présentés. Cette convention, prévue sur deux jours, à Paris, s’achèvera par un discours de Marine Le Pen. Deux mois plus tard, dès janvier, rebelote avec une convention pour les élections européennes. Celle-ci devrait se tenir à Strasbourg.

Source : Le Figaro

Publié dans Actualité | Marqué avec , , , | Commentaires fermés

Municipales 2014 : une campagne contre les «troubles de l’élection»

Un pouce levé comme sur une page Facebook et un jeu de mot polisson, la mairie de Dijon a lancé ce jeudi une campagne d’affichage décalée pour inciter les citoyens à s’inscrire sur les listes électorales. «Troubles de l’élection? Ça se soigne…», annonce la mairie, qui va décliner le slogan sous forme d’affiches, de flyers et sur le site Internet de la ville «jusqu’à la fin de l’année». (…)

Source : Le Figaro

Publié dans Actualité | Marqué avec , , , | Commentaires fermés

54 % des Français ne regrettent pas Sarkozy comme président

CR : AFP/ Thomas Samson

Une majorité de Français, 54 %, déclare ne pas regretter l’ex-président Nicolas Sarkozy comme chef d’Etat, selon un sondage CSA pour BFMTV. 40 % des sondés expriment au contraire leur regret et 6 % ne se prononcent pas. A la même question posée en octobre 2012, 55 % des Français disaient ne pas le regretter. (…)

Source : Le Figaro

Publié dans Opinion publique | Marqué avec , , | Commentaires fermés